Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carte

Texte Libre

Bonjour à vous, amis bloggeurs. Voici une porte ouverte sur Haïti, pays dans lequel nous avons vécu et travaillé pendant près de deux ans. Nous habitions à Pérodin, petit village au coeur de la chaîne des montagnes noires, appelée aussi chaîne des Cahos, dans le département de l'Artibonite.

En octobre 2005, nous atterrissions à Port-au-Prince. Nous avions été embauchés par l'association Inter Aide en tant que responsables d'un programme de scolarisation primaire dans une zone "rurale et isolée", selon les termes de l'annonce...

Un an plus tard, revenus dans les mornes haïtiennes et heureux propriétaire d'un appareil photo numérique, nous avions désormais la possibilité de vous faire découvrir en images notre cadre de vie.

C'est ainsi qu'est né le blog.

De nouveau sur le territoire français depuis le mois d'août 2007, nos chemins se sont séparés. Si bien que davantage qu'un blog, cet espace est désormais plus un aperçu d'une tranche de vie.
En espérant que sa visite vous plaise...
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 20:27

Mercredi 31 avril, Port-au-Prince, 30 à 35°C de chaleur humide, à l'ombre bien sûr !

 

Très chers toutes et tous,


En cette fin de mois de mai, recevez nos pensées les plus CHALEUReuses !
J'espère que ce message vous trouvera en pleine forme.
 

Pourquoi êtes-vous formidables (voir objet du message) ? Parce que...

Parce que lorsque l'éloignement et le manque de relations sociales me pèse trop, il y en a toujours un ou une parmi vous qui envoie un mail, expédie une lettre ou me passe un petit coup de fil ! Résultat : cela ne diminue pas la distance physique mais fait un grand bien au moral. MERCI donc à tous. Que ceux d'entre vous qui n'ont pas donné de nouvelles depuis un moment  ;-) n'hésite pas, à leur tour, à faire entendre leurs voix ou lire leur prose !
 

A l'ordre du jour de ce message, notamment, des changements dans notre vie professionnelle. Tout d'abord, lors de sa dernière visite de terrain, notre responsable (Christophe) a confirmé que notre contrat de volontaire serait transformé en CDI. Nous étions ravis de cette nouvelle ! D'autant plus que début mars, notre chef, responsable de secteur depuis janvier, arguant du fait qu'il n'avait pas eu le temps de se rendre compte de notre savoir-faire, avait proposé de rallonger notre contrat de volontaire, qui aurait du prendre fin le 8 avril, de trois mois. Souhaitant rester en Haïti, nous avions bien évidemment accepté. Depuis, Christophe a jugé notre travail et a été convaincu (selon ses dires), si bien que la période de volontariat a finalement été écourtée : nous sommes à présent en CDI. Cool !

En outre, dans le cadre de l'absence provisoire de Jacques, qui se remet tout doucement de son hémorragie cérébrale, nous avons repris une partie de ses fonctions. En effet, Jacques, en plus d'être directeur de l'OKPK, était également responsable de programme (le même poste que nous) sur deux autres zones, Chenot et Bas-Cahos. C'est cette partie du poste que nous avons repris. Nous voici donc responsables de quatre zones d'intervention, soit 35 écoles communautaires, et de quatre équipes, chacune composée d'un assistant et de deux ou trois animateurs communautaires. Ca va, on ne chôme pas, merci ! Je joins une carte de la région où nous vivons et travaillons. La légende est en créole, pour vous aider à comprendre : lisez tout haut et prononcez toutes les lettres (les "e" se disent "é"). Je peux aussi traduire pour vous si vous voulez.

Le planning de cette fin d'année scolaire est par ailleurs assez chargé pour le programme. Il s'agit d'ores et déjà de préparer la rentrée. Chaque comité de gestion des écoles a, aidé des équipes, élaboré un budget prévisionnel pour l'année 2006-2007. En outre, comme chaque année, une évaluation des écoles est réalisée sur le terrain. Critères évalués :

- Appropriation de l'école par les acteurs (motivation, communication et transparence),

- Qualité de la gestion de l'école (gestion des maîtres, élaboration et gestion de projets, gestion financière, gestion du matériel et des infrastructures, inscriptions),

- Qualité de l'environnement de l'école (infrastructures, mobiliers, matériels didactiques),

- Qualité de l'enseignement (niveau académique et pédagogique des maîtres, données concernant les élèves : nombre d'enfants par classe, taux de redoublements, etc.).

Ensuite, d'ici à fin juillet, tous les comités de gestion des écoles présenteront leur bilan de l'année et leur projet de fonctionnement pour l'année à venir devant un jury afin de demander un soutien (financier, logistique et pour les formations) à OKPK (donc Inter-Aide).

J'espère que vous suivez, il y aura interrogation écrite cet été !
 

Et à part le boulot me direz-vous ? Ben...

Ah, si, en descendant des Cahos vendredi dernier, nous nous sommes arrêtés, enfin (première fois ou presque) à la plage le long de la côte des Arcadins, avant d'arriver à Port-au-Prince. Mer bleue et transparente, chaude, soleil éclatant, plage pour nous tous seuls (sans mentir), petits coquillages,... le pied !

Et puis, samedi, nous avons un peu visité certains coins de la capitale et sommes notamment retournés sur la Place du Champ de Mars (véridique le nom). Nous nous sommes renseignés sur le programme du cinéma : Wasabi et American Pie ;-( ! Même si cela fait près de 8 mois que nous ne sommes pas allés au ciné, nous ne nous sommes pas laissés tentés ;-). Samedi prochain : Intolérable cruauté, des frères Cohen. Dommage, nous serons déjà remontés dans les Cahos...

Avant-hier dimanche, nous sommes allés siroter un jus de citron dans un hôtel de la capitale pour pouvoir profiter de sa piscine. Hôtel bien au-delà de nos moyens -154 dollars US la nuit- mais la piscine reste abordable. Même si le cadre ne correspond pas tout à fait à nos goûts en matière de loisirs et choque par son opulence en Haïti, la fraîcheur relative de l'eau demeure bien agréable en ces temps où nous "fondons", même en restant assis derrière un écran d'ordinateur !
 

Côté santé, en ce qui nous concerne, tout va bien ou mieux. Les blessures de David, qui n'en finissaient pas de guérir, sont enfin un mauvais souvenir et il semblerait bien qu'il ait zigouillé son parasite intestinal puisqu'il a retrouvé l'appétit des grands jours ! Quant à moi ? Il semblerait bien que mon système immunitaire, réputé à toutes épreuves, cherche à conforter sa renommée ici. Alors que, mon entourage (les quelques collègues quoi !) affronte malaria (palu), parasites, douleurs diverses et variées, toutes ses maladies m'ignorent. Tant mieux.

Reste la santé morale... Même si David apprend au chat à "faire Matrix" pour qu'il se défende contre les rats et même s'il s'adresse de plus en plus bizarrement à Maga, notre chienne (sa dernière lubie est de l'appeler Marie-Yannick, comme sa mère...), je pense qu'il survivra jusqu'au retour en France. J'espère ;-) ! Pour moi, le moral, et bien ça dépend des jours, en ce moment ça va, je vous écris. Le moins que l'on puisse dire c'est que j'ai HATE de rentrer et de vous voir...
 

Au fait, j'ai oublié de vous dire le mois dernier :

- Je n'aime pas, alors que je viens d'avoir 28 ans (comment ça seulement ?), voir de plus en plus de cheveux blancs lorsque je me regarde dans la glace.

- Je n'aime toujours pas vraiment la bière même si David affirme que celle d'ici, la Prestige, devrait me faire changer d'avis...

- J'aime beaucoup notre nouvelle petite chatte, Cannelle. J'espère qu'elle ne partira pas et qu'elle ne sera pas volée.

- J'adore avoir des nouvelles de vous (ah oui, c'est vrai, ça je l'ai déjà dit !)


Tout plein de bises ensoleillées à toutes et tous, embrassez les "timoun" (enfants) pour moi.

Attention : Evénement à ne pas oublier dans les jours à venir : David aura 33 ans le 7 juin. Il a déjà dit plusieurs fois que c'était l'âge du Christ quand il est mort...

Je pense à vous,

Nelly

Partager cet article

Repost 0

commentaires