Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carte

Texte Libre

Bonjour à vous, amis bloggeurs. Voici une porte ouverte sur Haïti, pays dans lequel nous avons vécu et travaillé pendant près de deux ans. Nous habitions à Pérodin, petit village au coeur de la chaîne des montagnes noires, appelée aussi chaîne des Cahos, dans le département de l'Artibonite.

En octobre 2005, nous atterrissions à Port-au-Prince. Nous avions été embauchés par l'association Inter Aide en tant que responsables d'un programme de scolarisation primaire dans une zone "rurale et isolée", selon les termes de l'annonce...

Un an plus tard, revenus dans les mornes haïtiennes et heureux propriétaire d'un appareil photo numérique, nous avions désormais la possibilité de vous faire découvrir en images notre cadre de vie.

C'est ainsi qu'est né le blog.

De nouveau sur le territoire français depuis le mois d'août 2007, nos chemins se sont séparés. Si bien que davantage qu'un blog, cet espace est désormais plus un aperçu d'une tranche de vie.
En espérant que sa visite vous plaise...
4 novembre 2006 6 04 /11 /novembre /2006 15:43
Lundi 30 octobre
Café Albert
13h00.


Très peu de clients le midi, rien à voir avec l'affluence du soir.






Pour les deux : tapenade sur petits toasts qui accompagnent la Prestige (bière nationale) et le jus de fruit.

Pour lui : filet de beuf sauce roquefort, pommes de terre sautées et petits légumes ; profiteroles au chocolat.

Pour elle : salade de gésiers, un peu trop cuits peut-être les gésiers, et tarte à tatin.

Ca fait du bien de manger de la viande, ce n'est pas tous les jours...
C'était bon et dans un cadre agréable, qui plus est à la portée de nos bourses (1765 gourdes soit, environ 36 euros pour deux).





Dites, on peut travailler pour le guide du Routard à présent ? D'autant qu'il n'y en a pas pour Haïti...


Ah oui, c'est vrai, il n'y a pas non plus de touristes en Haïti...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jeannine 04/11/2006 21:22

Pas mal le "Café Albert" ! On veut bien que vous nous réserviez une table, aux prochaines vacances.