Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carte

Texte Libre

Bonjour à vous, amis bloggeurs. Voici une porte ouverte sur Haïti, pays dans lequel nous avons vécu et travaillé pendant près de deux ans. Nous habitions à Pérodin, petit village au coeur de la chaîne des montagnes noires, appelée aussi chaîne des Cahos, dans le département de l'Artibonite.

En octobre 2005, nous atterrissions à Port-au-Prince. Nous avions été embauchés par l'association Inter Aide en tant que responsables d'un programme de scolarisation primaire dans une zone "rurale et isolée", selon les termes de l'annonce...

Un an plus tard, revenus dans les mornes haïtiennes et heureux propriétaire d'un appareil photo numérique, nous avions désormais la possibilité de vous faire découvrir en images notre cadre de vie.

C'est ainsi qu'est né le blog.

De nouveau sur le territoire français depuis le mois d'août 2007, nos chemins se sont séparés. Si bien que davantage qu'un blog, cet espace est désormais plus un aperçu d'une tranche de vie.
En espérant que sa visite vous plaise...
18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 16:43

John Le Carré, La Constance du jardinier,
Paris : Le Seuil (coll. « Points »), 2005, 518 pages.


L'histoire se passe en Afrique, au Kenya.

On y parle des dérives de l'industrie pharmaceutique.

On y traite du dieu Profit et de l'instrumentalisation de populations africaines dont les individus malades deviennent des cobayes.

L'un des personnages principaux est une jeune femme avocate, bien née, épouse d’un diplomate et désireuse de ruer dans les brancards, de ne pas accepter la loi du plus fort, de se battre pour des idées qu'elle croit justes.



C'est l'histoire d'un homme qui, après l'assassinat de sa femme, quitte ses fleurs chéries et son poste assez tranquille au haut-commissariat britannique de Nairobi pour reprendre le flambeau et comprendre le combat de son épouse.

On ne peut pas dire que la fin soit heureuse.
...

Tout cela est alléchant et pourtant, la lecture de ce livre m'a parue bien longue. Certes, c'est bien écrit et très bien documenté -trop peut-être ?- mais, je me suis un peu ennuyée. David m'avait d'ailleurs prévenue. Dommage mais pas très grave ; la prochaine fois ce sera mieux !

Un film, tiré du livre, est sorti il n’y a pas très longtemps je crois, vous qui l’avez peut-être vu, avez-vous aimé ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires