Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carte

Texte Libre

Bonjour à vous, amis bloggeurs. Voici une porte ouverte sur Haïti, pays dans lequel nous avons vécu et travaillé pendant près de deux ans. Nous habitions à Pérodin, petit village au coeur de la chaîne des montagnes noires, appelée aussi chaîne des Cahos, dans le département de l'Artibonite.

En octobre 2005, nous atterrissions à Port-au-Prince. Nous avions été embauchés par l'association Inter Aide en tant que responsables d'un programme de scolarisation primaire dans une zone "rurale et isolée", selon les termes de l'annonce...

Un an plus tard, revenus dans les mornes haïtiennes et heureux propriétaire d'un appareil photo numérique, nous avions désormais la possibilité de vous faire découvrir en images notre cadre de vie.

C'est ainsi qu'est né le blog.

De nouveau sur le territoire français depuis le mois d'août 2007, nos chemins se sont séparés. Si bien que davantage qu'un blog, cet espace est désormais plus un aperçu d'une tranche de vie.
En espérant que sa visite vous plaise...
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 17:47

...sans savoir vers quelle ONG vous tourner.

Vous trouverez ci-dessous un message d'Initiatives et Développement (ID), association qui intervient en Haïti et attire notre attention sur les moyens nécessaires pour faire face aux (re)constructions, au sens large, et aux retours de nombreuses personnes vivant à Port-au-Prince dans leur région d'origine en Haïti.

 

__________________________________________________________________________________________


Chers tous,

En lien avec l’équipe d’ID sur le terrain, celle de notre partenaire haïtien ADEMA et les mairies des trois communes du Nord d’Ouest où nous travaillons depuis 15 ans, nous souhaitons démarrer dès que possible une action de rapatriement et d’accueil des rescapés du séisme. Ceux-ci commencent en effet à quitter la capitale en grand nombre pour retourner dans leur région d’origine. Régions d’origine, qui, comme le Nord d’Ouest, n’ont pas grand chose à leur offrir.

 

Dans les trois communes du Nord d’Ouest où nous sommes présents, 3 000 personnes sont arrivées dans les dernières 48h et nous estimons à 10 000 personnes le nombre de rescapés à venir dans les 3 prochains mois. Cet afflux risque de déstabiliser un tissu socio économique déjà très fragile.

 

Les blessés ont commencé à être pris en charge par les hôpitaux de la zone, qui seront très rapidement à court de médicaments et de personnel (un chirurgien pour toute la zone). Ces personnes sont logées dans leurs familles dont nous connaissons la vulnérabilité : le Nord d’Ouest est la seconde région la plus pauvre d’Haïti, en insuffisance alimentaire chaque année. Par ailleurs, aucun de ces rescapés n’a encore reçu d’appui psychologique, pourtant impératif pour assurer une reconstruction des personnes.

 

Nous avons donc besoin de vos dons pour :

  • Faciliter le rapatriement des victimes (multiplier les convois, rechercher les personnes disparues)
  • Envoyer dès que possible du personnel médical et une assistance psychologique
  • Acheminer de l’aide alimentaire et de l’eau de toute urgence.

 

Au-delà de l’urgence, les rescapés s’installeront dans la zone durablement, vu le temps que prendra la reconstruction du pays. Il faudra scolariser les enfants, organiser des activités pour les jeunes et les adultes (chantiers d’intérêt collectif...) et accompagner ceux qui le souhaitent dans un projet d’installation.

 

Pour avoir plus de détails sur ce projet, et suivre pas à pas nos équipes et celles de nos partenaires sur le terrain, nous vous invitons à consulter régulièrement le blog commun à Entrepreneurs du Monde et Initiative Développement : blog seismeVous pourrez y faire un don en ligne.

 

Pour toutes questions, suggestions ou initiatives, n’hésitez pas à contacter Damien Jouarre : d.jouarre@id-ong.org / 0549608966.

 

Bien cordialement.

 

Caroline Vignon

 

Directrice

Responsable du pôle développement rural

Initiative Développement - www.id-ong.org
Prix 2007 de la Solidarité Internationale
ligne directe : 05 49 60 32 22

Partager cet article

Repost 0

commentaires