Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carte

Texte Libre

Bonjour à vous, amis bloggeurs. Voici une porte ouverte sur Haïti, pays dans lequel nous avons vécu et travaillé pendant près de deux ans. Nous habitions à Pérodin, petit village au coeur de la chaîne des montagnes noires, appelée aussi chaîne des Cahos, dans le département de l'Artibonite.

En octobre 2005, nous atterrissions à Port-au-Prince. Nous avions été embauchés par l'association Inter Aide en tant que responsables d'un programme de scolarisation primaire dans une zone "rurale et isolée", selon les termes de l'annonce...

Un an plus tard, revenus dans les mornes haïtiennes et heureux propriétaire d'un appareil photo numérique, nous avions désormais la possibilité de vous faire découvrir en images notre cadre de vie.

C'est ainsi qu'est né le blog.

De nouveau sur le territoire français depuis le mois d'août 2007, nos chemins se sont séparés. Si bien que davantage qu'un blog, cet espace est désormais plus un aperçu d'une tranche de vie.
En espérant que sa visite vous plaise...
4 novembre 2006 6 04 /11 /novembre /2006 16:22
En Haïti, la lecture est sans doute l'un de nos principaux loisirs, nous lisons tous les jours... Histoire de partager, nous vous proposons dans cette rubrique des impressions, des réactions  sur les livres que nous découvrons.


Un aller simple, de Didier Van Cauwelaert.

Je l'ai lu en revenant en Haïti en septembre (2006), un peu trop vite peut-être...
Voyage au Maroc par le biais de ce petit récit drôle, émouvant, réaliste, contemporain. C'est sans doute de la fiction mais l'histoire commence par un exemple de mesures prises en terme de politique de lutte contre l'immigration qui peuvent être de sacrées bêtises !
Je crois me souvenir avoir vu un film tiré de cette histoire, il y aurait Gérard Jugnot dedans ? Dans mon souvenir, la fin du film est bien moins triste que celle du livre...

Un aller simple : je conseille !

Nelly

Aziz, jeune garçon aux origines inconnues, est recueilli par une famille de gitans après la mort accidentelle de ses parents. Il devient alors un clandestin de la vie, qui ne sait pas d'où il vient ni où il va. Une mesure ministérielle, imaginée par les hommes de bon sens qui nous gouvernent, l'oblige à retourner dans "son" pays, le Maroc, accompagné d'un fonctionnaire torturé par une séparation douloureuse. Mais, de pays, il n'en a pas... Au fil du voyage, il va s'inventer un univers d'origine, pendant que son compagnon de voyage se remémore et regrette la région et les parents qu'il a reniés.

En cette période d'expulsions sarkozistes, ce livre, attachant, émouvant et tragique, raconte combien il est difficile d'être considéré comme un étranger sur un sol qui est le sien. Il fait réfléchir sur tous les enfants d'immigrés, les "issus de..." qui sont aujourd'hui obligés de se battre pour être Français alors que beaucoup les appellent encore étrangers...

Un livre qui se lit vite, qui laisse derrière lui un goût de trop peu...Mais que je conseille vivement !

David

Partager cet article

Repost 0
Nelly et David - dans Bouquins
commenter cet article

commentaires

Jeannine 15/11/2006 21:25

Merci pour les idées de lecture, ça me manque parfois. Alors avoir des titres et des noms d'auteurs ça aide pour mes recherches à la médiathèque.
J'espère qu'il vous reste encore quelques bouqins à lire.
Bon courage. Je vous embrasse. Jeannine.