Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Carte

Texte Libre

Bonjour à vous, amis bloggeurs. Voici une porte ouverte sur Haïti, pays dans lequel nous avons vécu et travaillé pendant près de deux ans. Nous habitions à Pérodin, petit village au coeur de la chaîne des montagnes noires, appelée aussi chaîne des Cahos, dans le département de l'Artibonite.

En octobre 2005, nous atterrissions à Port-au-Prince. Nous avions été embauchés par l'association Inter Aide en tant que responsables d'un programme de scolarisation primaire dans une zone "rurale et isolée", selon les termes de l'annonce...

Un an plus tard, revenus dans les mornes haïtiennes et heureux propriétaire d'un appareil photo numérique, nous avions désormais la possibilité de vous faire découvrir en images notre cadre de vie.

C'est ainsi qu'est né le blog.

De nouveau sur le territoire français depuis le mois d'août 2007, nos chemins se sont séparés. Si bien que davantage qu'un blog, cet espace est désormais plus un aperçu d'une tranche de vie.
En espérant que sa visite vous plaise...
18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 16:43

John Le Carré, La Constance du jardinier,
Paris : Le Seuil (coll. « Points »), 2005, 518 pages.


L'histoire se passe en Afrique, au Kenya.

On y parle des dérives de l'industrie pharmaceutique.

On y traite du dieu Profit et de l'instrumentalisation de populations africaines dont les individus malades deviennent des cobayes.

L'un des personnages principaux est une jeune femme avocate, bien née, épouse d’un diplomate et désireuse de ruer dans les brancards, de ne pas accepter la loi du plus fort, de se battre pour des idées qu'elle croit justes.



C'est l'histoire d'un homme qui, après l'assassinat de sa femme, quitte ses fleurs chéries et son poste assez tranquille au haut-commissariat britannique de Nairobi pour reprendre le flambeau et comprendre le combat de son épouse.

On ne peut pas dire que la fin soit heureuse.
...

Tout cela est alléchant et pourtant, la lecture de ce livre m'a parue bien longue. Certes, c'est bien écrit et très bien documenté -trop peut-être ?- mais, je me suis un peu ennuyée. David m'avait d'ailleurs prévenue. Dommage mais pas très grave ; la prochaine fois ce sera mieux !

Un film, tiré du livre, est sorti il n’y a pas très longtemps je crois, vous qui l’avez peut-être vu, avez-vous aimé ?

Repost 0
11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 17:07

Pingouin de Magellan
Vidéo envoyée par davidbilzic

Traduction instantanée du message de ce pingouin de Magellan, rencontré à Punta Tombo, en Patagonie, le 30 janvier 2006 :

« Nelly et David me chargent -lourde tâche n'est-il pas ?- de vous présenter leurs meilleurs vœux pour 2007 et... tout le bla-bla qui va avec ! Vous les connaissez, ils peuvent avoir tendance à l'hyperbole. Mais bon, moi, je n'ai pas que ça à faire, j'ai des petits à nourrir alors voilà, ils vous souhaitent une SUPER année 2007 et ont hâte de vous retrouver toutes et tous ;-) ! »



Repost 0
10 décembre 2006 7 10 /12 /décembre /2006 12:24














Selon des sources sures, il semblerait que, malgré les risques inhérents à cette demande, la personne concernée ait émis une réponse positive. Pour 2007 ...



 
Repost 0
David et Nelly - dans Insolite
commenter cet article
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 16:54
C'est ce que je me suis dit tout au long de la lecture...
C'est bien écrit, émouvant, poignant, enrichissant et... triste !



Il s'agit de :
Philippe Claudel, Les Âmes grises, Paris : Stock (coll. "Le livre de poche"), 2003, 285 pages.
Prix Renaudot 2003, consacré meilleur livre de l'année 2003 par le magazine Lire, Grand Prix des lectrices de Elle 2004.


Je ne me sens pas "l'âme" de faire une critique de ce livre mais j'en ai trouvé une intéressante ci-dessous :
http://www.parutions.com/pages/1-1-121-3867.html

De Philippe Claudel, l'année dernière, j'ai lu La petite fille de Monsieur Linh. C'est également très bien, émouvant, original, bien écrit et... moins triste !
Repost 0
2 décembre 2006 6 02 /12 /décembre /2006 20:53

Journée mondiale de lutte contre le sida…

Le projet santé organise une « manifestation ». Accompagnés de leur enseignant, tous les élèves de 6ème année des écoles primaires du réseau, les élèves potentiellement en âge de « faire des petits » donc –cherchez l’erreur…-, sont invités. Au programme : action de sensibilisation, d’information et de mutualisation des connaissances sur le VIH et la maladie ; défilé des élèves ; match de foot sur la place du marché. Ce type de journée attire la foule et remplit bien ces objectifs semble-t-il.


Vendredi 1er décembre toujours, même village, autre préoccupation : Fanny –qui habite du côté de Bel Air, soit à environ une heure de marche- ne veut pas trop traîner à Pérodin. Comme tous les premiers du mois, ce soir, les démons vont sortir pour danser. Si une personne sort de chez elle à la mauvaise heure, vers minuit par exemple, les démons vont la prendre et lui donner un « move van » (mauvais souffle) avant de la laisser repartir. Arrivée chez elle, une maladie va lui tomber dessus et elle mourra.

En plus, ce soir, c’est pleine lune alors il sera encore plus facile pour les démons de vous voir et de vous attraper…

Moralité selon Fanny : restez au lit et n’oubliez pas de « chofe do » de votre partenaire !

J’ajoute, histoire de boucler la boucle, si vous sortez, faîtes-le couvert bien évidemment...

Repost 0
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 18:11

... qu'il y avait un os dans le groin du porc, un os dans la verge du chat, comme chez tous les mâles carnivores, et un os en forme de croix dans le coeur du cerf ?

Non ? Moi non plus, jusqu'à ce ce que je lise Dans les bois éternels, de Fred Vargas. Je voudrais bien avoir confirmation quand même pour l'os dans le coeur du cerf...

Conformément à mes attentes, ce fut top ! Tous s'imbrique, les personnages sont attachants, imparfaits, drôles, un peu loufoques même pour certains. Dans ce roman, il n'y avait pas les trois historiens que j'affectionne tout particulièrement mais on retrouve le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg, pelleteux de nuages incurable !
Vous l'aurez sans doute compris, j'ai aimé et je
conseille !

Fred Vargas, Dans les bois éternels, Paris : Viviane Hamy (coll. "Chemins Nocturnes"), 2005, 450p.
Repost 0
25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 20:06

Dans certains mails que nous recevons de « lot bo » (littéralement l'autre bord = l'autre côté de l'Atlantique en l'occurrence), nous ressentons comme une certaine mélancolie, David pourrait dire comme « une sorte de pas de goût » -une langue à part entière le bilzicien ;-)- alors même que les températures chutent en Occident.

 

Je me souviens de m'être moquée, gentiment, des discussions et préoccupations sur le temps qu'il fait et ses effets sur le moral de chacun. Et pourtant, même Bénabar le dit : « La larme à l’œil à l'automne, parce qu’elles sont mortes les feuilles,... » Alors si Bénabar le dit... ! C'est vrai, il y a des choses pas toujours agréables en cette saison. Par exemple, je trouvais particulièrement déplaisant, la prise du métro alors qu'il fait froid dehors : on est super bien couvert avant d'y entrer, on ne se déshabille pas dans la rame, on a chaud puis froid en sortant. Vous me direz, le métro en période de grosses chaleurs, ce n'est pas terrible non plus ! Vive le vélo : on transpire mais on sait pourquoi ! Bref, je m'égare...

Le climat a-t-il réellement un effet sur vos moraux (un moral des moraux ? bizarre), à vous de me le dire ? Ici aussi, le temps change... À Hennebont, Maman fait du feu dans la cheminée pour chasser l'humidité. J'aimerai pouvoir faire de même ! La saison dites des pluies est officiellement terminée mais l'atmosphère demeure très... disons « mouillée ». Nous entrons à présent dans ce qu'on appelle, ici aussi, l'hiver. Les températures sont plus fraîches, les soirées et les nuits sont presque froides. Le jour décline dès 15 heures et il fait nuit noire à 17h30, dans un univers où il n'y a quasiment pas de moyen énergétique pour s'éclairer. En plus, ces jours-ci, on a du « mové tan » comme le nomment les Haïtiens : nuages, averses plus ou moins grosses, « lanèj » (brouillard),... Résultat, non seulement ça ne sèche pas mais en plus ça moisit très rapidement : les chaussures, le linge même rangé propre dans l'armoire, les tisanes dans leur emballage en papier, le plateau de jeu du Scrabble !

Mélancolique automne ? En tout cas, en ce moment, je ronge un peu mon frein. Il faut dire que l'on travaille pour un projet auquel on croit mais pour lequel il est très difficile de trouver des financements. Notre chef n'arrête pas de nous le dire, les bailleurs de fonds n'en veulent plus de ce programme vieux de 20 ans ! Et puis, en ce moment, rentrée scolaire et fin d'année civile oblige, nous avons tout un tas de documents à faire, de grilles de chiffres à remplir, de base de données à renseigner, tâches qui ne sont pas foncièrement inintéressantes mais bon ce n'est pas la panacée non plus et puis, pour quelle utilité ? Si personne ne veut plus y croire à ce projet ? En plus, on a personne avec qui aller boire un coup le soir !

Vous le savez tous, nous pourrions continuer à parler ou écrire des heures sur le temps qu'il fait et ses effets. Mais, tout compte fait, cette saison n’a, ici du moins, sans doute pas plus d’inconvénient qu’une autre. Dans les Cahos, l'absence de précipitations est bien plus préjudiciable... Tout bien considéré, en ce qui me concerne, tout cela n'a donc sans doute pas grand chose à voir avec le temps qu'il fait...

Repost 0
25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 18:54









La mer, les voiliers, un air de paradis....
Mais nous en sommes loin...
















Une petite publicité pour Prestige, la bière nationale, qui est assez bonne. Elle fait rager les mouvements féministes ! (la pub, pas la bière ...)















La plus belle route du pays, financée par les Nations Unies. Elle a à peine un an et commence déjà à se dégrader... Faite à l'image du pays... Ici, rien ne dure.


















L'entrée de Pont Sondé, station de bus et grand carrefour de la nationale 1.




















Le marché de Pont Sondé, qui est très fréquenté et empiète sur la route.





















Le parking à mulets....


















Les camions de transport de marchandises et de personnes, s'il reste un peu de place sur le dessus.












Dans le marché...
Il faut passer et c'est la loi du plus gros !




















La piste qui part de Pont Sondé et qui va vers Petite Rivière de l'Artibonite. Nous quittons l'asphalte pour la piste tape cul. Mais comme on peut le voir à gauche, il y a des moyens de transport moins confortables...
















L'entrée de petite Rivière de l'Artibonite, la grande ville de la zone. Elle méritera un article plus tard.
















Nous sommes sortis de Petite Rivière et nous dirigeons vers Sterling, où se trouve le centre de formation OKPK. La piste se dégrade assez vite. C'est jour de marché à Petit Rivière, il y a donc beaucoup de monde qui est descendu des mornes.














Pour transporter les marchandises, on utilise sa tête. Il est parfois impressionnant de voir ce qu'une personne peut porter !

















Toujours la piste... et les secousses qui n'en finissent pas !




















Nous roulons à partir de maintenant sur de la roche et c'est parti pour une heure trente de grimpette en voiture. Après, il nous restera une heure de marche avant de regagner la maison.
Repost 0
22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 21:38

Hier soir :

  • - un peu de rhum Barbencourt dans du jus d’orange frais ;
  • - du guacamole : un avocat, ail, sel, poivre et le jus d’une orange à défaut de jus de citron. C’est la fin de la saison des avocats, dommage, ils sont excellents !
  • - du pâté de campagne au cèpes : directement importé de France (vive le retour annuel) ;
  • - du pain aux céréales, réalisé de main de maître par Fanny ;
  • - une banane et un morceau de chocolat aux noisettes : nos réserves ne sont pas encore épuisées ! 

     

Tante Marie –qui n’était pas tout à fait ma tante et qui ne s’appelait pas vraiment Marie, mais c’est ainsi que nous la nommions-, avait l’habitude de dire qu’elle ne mangeait rien ou presque le soir, juste une tartine… J’ai pensé à elle en dégustant les miennes hier et je vous assure qu’on a très bien mangé !


Repost 0
21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 16:47

Ambiance haitienne
Vidéo envoyée par davidbilzic
Repost 0